Rio de Janeiro

brazil-rio-redentor1

Rio de Janeiro, Brazil, September 2015.  Up on his hill the Redentor turns his back to the sunset. Là-haut sur sa colline, le Rédempteur tourne le dos au soleil couchant.

rio-copacabana-obesity

Rio de Janeiro, Brazil, September 2015.  Famous Copacabana beach. La fameuse plage de Copacabana.

The obesity epidemic is rapidly advancing in South America. While Argentina has a “Ley de Obesidad”, Brazil has so far only local initiatives, albeit numerous. And it is time, as (fast) developing countries experience a nutrition transition from rapidly decreasing famine leading to a much faster rise of obesity, mostly through very bad nutrition and habits of an unprepared and uneducated population. In 2011 48.1% of Brazilians was either overweight (33.1%) or obese (15%), while just five years earlier these figures were 22.7% and 11.4%. Worse. In 34 years, overweight Brazilian adolescents (10 to 19 years) grew from 3.7% to 21.7%, a six-fold rise.

L’épidémie d’obésité progresse rapidement en Amérique du Sud. Alors que l’Argentine a une “loi sur l’obésité”, le Brésil n’a jusqu’à présent que des initiatives locales, mais elles sont nombreuses. Et il est temps car les pays en développement (rapide) subissent une transition nutritionnelle allant d’une diminution rapide des famines à une augmentation beaucoup plus rapide de l’obésité, principalement en raison d’une très mauvaise alimentation et habitudes d’une population non préparée et non éduquée. En 2011, 48,1% des Brésiliens étaient en surpoids (33,1%) ou obèses (15%), alors que cinq ans plus tôt, ces chiffres étaient de 22,7% et 11,4%. Pire. En 34 ans, le surpoids chez les adolescents brésiliens (âgés de 10 à 19 ans) est passé de 3,7% à 21,7% , soit une multiplication par six.

brazil-rio-graffiti

Rio de Janeiro, Brazil, September 2015.  Entrance to this sprawling megalopolis (close to 7 million). En entrant dans cette mégalopole tentaculaire (près de 7 millions).

Well-known and less-known places. Endroits bien connus et moins connus.

brazil-rio-sugarloaf

Rio de Janeiro, Brazil, September 2015.  Pan de Azucar. Sugarloaf Mountain. Pain de Sucre.

rio-art-homeless

Rio de Janeiro, Lapa, Brazil, September 2015.

Well-off and less-well-off people. Les nantis et les moins nantis.

rio-redentor-selfie

Rio de Janeiro, Brazil, September 2015.

Unavoidable selfies and silly faces. The guard cannot but yawn. Les incontournables selfies et grimaces stupides. Le garde ne peut que bâiller.

brazil-rio-buildings

Rio de Janeiro, Brazil, September 2015.

The old and the new next to each other. L’ancien et le nouveau côte à côte.

brazil-rio-redentor3

Rio de Janeiro, Brazil, September 2015.  Pan de Azucar seen from the Redentor. Pain de Sucre vu depuis le sommet du Rédempteur.

When we got there they said the visibility was nil, the whole Redentor hill, Pan de Azucar and city covered by thick clouds. We persisted. Then the miracle happened, the clouds moved away and revealed everything, long enough for us to admire the view and snap many shots.

Quand nous sommes arrivés là-bas, ils ont dit que la visibilité était nulle, l’ensemble de la colline du Rédempteur, le Pan de Azucar et la ville toute entière étaient recouverts d’épais nuages. Nous avons persisté. Puis le miracle s’est produit, les nuages se sont dégagés et on tout révélé, assez longtemps pour que nous puissions admirer la vue et prendre de nombreux clichés.

brazil-rio-redentor2

Rio de Janeiro, Brazil, September 2015.  The Cristo Redentor at the end of yet another long day. La fin d’encore un dur jour pour le Christ rédempteur.

Comments on this entry are closed.