Rural China

Several of the villages and nature places we visited are on the Unesco World Heritage list and were overrun by (Chinese) visitors, but we always managed to find a room on the spot, much harder though for the trains.

Indeed, hundreds of millions were hitting the road for the October break, one full week of national holiday, the 68th anniversary of the People’s Republic. We were lucky on the first day to find standing-only tickets for the Nanjing to Huangshan train, could not have done it without our dear Rose who searched for tickets through her phone, booked us through her phone, paid through her phone, then came with us to retrieve the tickets at Nanjing’s huge South Railway station, thousands of people queuing at over 20 windows.

Plusieurs de ces villages et sites naturels figurent sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco et étaient envahis par des visiteurs (chinois), mais nous avons toujours réussi à trouver en dernière minute une chambre sur place – chose bien plus difficile pour les trains.

En effet, des centaines de millions de personnes prenaient la route pour les vacances d’octobre, une semaine complète de fête nationale, le 68e anniversaire de la République populaire. Nous avons eu de la chance le premier jour de trouver des billets (debout!) pour le train de Nanjing à Huangshan, nous n’aurions pas pu le faire sans notre chère Rose qui a cherché des billets avec son téléphone, les a réservés avec son téléphone, payés avec son téléphone, puis est venue avec nous pour récupérer les billets dans l’immense gare de Nanjing-Sud, des milliers de personnes faisant la queue à plus de 20 guichets.

Sixi, Jiangxi , China, October 2017.

View from our spacious, well decorated, all-wood room, in a state-run guesthouse in this traditional village. Vue depuis notre spacieuse et bien décorée chambre, tout en bois, dans une pension d’État dans ce village traditionnel.

Beautiful People Of China. Magnifiques habitants de Chine.

Sixi, Jiangxi , China, October 2017.

With the appropriate westernized name of Linda, she stuck to us the whole evening, one of many art students coming to draw and paint in this picturesque old town. They were partying on their last night, welcoming us, plying us with food and (very light) beer, laughing and shouting and joking, singing karaoke. Adolescents full of energy and ambition and plans, ready to take on the world. Linda accompanied us to our room upstairs to take a photo of us three.

Ayant adopté le nom occidental approprié de Linda, elle s’est collée à nous toute la soirée. Une des nombreuses étudiants en art venus dessiner et peindre dans ce vieux village pittoresque. Ils faisaient la fête lors de leur dernière nuit, nous accueillant, nous apportant des plats et de la bière (très légère), riant et criant et plaisantant, chantant du karaoké. Des adolescents pleins d’énergie, d’ambition et de projets, prêts à conquérir le monde. Linda nous a raccompagnés dans notre chambre à l’étage pour prendre une photo de nous trois.

Dehang, Hunan, China, October 2017.

Now we moved away, a thousand kilometers west, to the Xiangxi Tujia & Miao Autonomous Prefecture. The name of the town means “beautiful valley” in the Miao tribe language, a valley with several imposing granite tower. And in the middle of the village, two beautiful urban Chinese were visiting.

Maintenant, nous nous sommes éloignés, à mille kilomètres à l’ouest, jusqu’à la préfecture autonome de Xiangxi Tujia et Miao. Le nom du village signifie «belle vallée» dans la langue de la tribu Miao, une vallée avec plusieurs imposantes tours de granit. Et au milieu du village, deux belles citadines chinoises étaient de passage.

Kunming, Yunnan, China, October 2017.

Workers playing cards while waiting for their train at Kunming station (the capital of the province of Yunnan where the caves of bats carrying coronaviruses are found).

Travailleurs jouant aux cartes en attendant leur train en gare de Kunming (capitale de la province du Yunnan où se trouvent les grottes aux chauves-souris porteuses des coronavirus).

Tianluokeng Tulou, Fujian, China, October 2017.

One of several dozens of the oldest apartment buildings on earth, built in the 14th century in the south of China by the Hakka people who had already fled the north and had to protect themselves against numerous abuses and genocides. Looking very, very sturdy they say in 1934 one of them withstood cannon shots which made only dents in the wall.

Un parmi des dizaines de ces immeubles d’habitation les plus anciens au monde, construits au 14ème siècle dans le sud de la Chine par le peuple Hakka, qui avaient déjà fui le nord, pour se protéger contre de nombreux abus et génocides. D’apparence très, très solides, on dit qu’en 1934 l’un d’eux a résisté à des coups de canon qui n’ont fait que quelques bosses dans le mur.

Beautiful Landscapes Of China. Magnifiques paysages de Chine.

Wu gorge, Yangtze River, Chongqing, China, October 2017.

As most Chinese we met, very pleasant was May, i.e. Shen Hong Mei, the young woman who guided our small boatload to Wu, the best of the Three Yangtze (main) gorges. We passed under the red bridge on the mighty river, full of freight boats sailing under the 12 peaks of the Wu mountain, mysteriously rising in the early morning mist, corresponding to 12 fairy spirits. A pagoda sat atop the tallest one, the Goddess Peak whose form embodies Yao Ji, the youngest daughter of the Heavenly Mother. With her eleven sisters she visited Earth, found Yu the Great at the Wu gorge and helped him control Yangtze’s infamous floods.

Meanwhile in nearby Wushan where we stayed we had so pleasant encounters with moto-taxis and passers-by, a story we will tell later.

Comme la plupart des Chinois(es) que nous avons rencontré(e)s, Mai, c’est-à-dire Shen Hong Mei, était très agréable, la jeune femme qui a guidé notre petit bateau de visiteurs vers Wu, la plus belle des trois gorges du Yangtze. Nous sommes passés sous le pont rouge, voguant sur le grand fleuve, plein de bateaux de fret naviguant au pied des 12 sommets de la montagne Wu, qui s’élevait mystérieusement dans la brume matinale, correspondant à 12 esprits féeriques. Une pagode se trouvait au sommet de la plus haute, le Sommet de la déesse dont la forme incarne Yao Ji, la plus jeune fille de la Mère céleste. Avec ses onze sœurs, elle a visité la Terre, trouvé Yu le Grand dans les gorges de Wu et l’a aidé à contrôler les fameuses inondations du Yangtze.

Pendant ce temps dans Wushan voisine où nous logions, nous avons eu des rencontres tellement agréables avec des motos-taxis et des passants, une histoire que nous raconterons plus tard.

Zhangjiajie, Hunan, China, October 2017.

The next marvel – also a Unesco site – was the Zhangjiajie National Forest Park. It made our heads turn, in the literal sense as you have to look straight up towards the sky to capture the full height of these huuuge (everything is huge in China, the Tulou, the crowds, distances, and now these rocks) and thin quartz-sandstone granite towers, capped by trees and full vegetation, elegantly rising high in the air.

In 2010, a decade after rechristening Zhongdian with the “Little Potala” monastery, into Shangri-la, for similar tourism purposes the Chinese renamed one of those quartz-sandstone pillars, from Southern Sky Column to “Avatar Hallelujah Mountain”. This too was done without confirmation by either James Cameron, the film director, and his production designers, or James Hilton, the author of the 1933 novel Lost Horizon which described an earthly paradise with a lamasery in the Himalayas.

La merveille suivante – également site de l’Unesco – était le parc national de Zhangjiajie. Cela nous a fait tourner la tête, au sens littéral, car il faut regarder droit vers le ciel pour capturer toute la hauteur de ces énooormes (tout est énorme en Chine, le Tulou, la foule, les distances, et maintenant ces rochers) et mince tours de granit quartz-grès, coiffées d’arbres et de végétation, s’élevant élégamment très haut dans les airs.

En 2010, une décennie après avoir rebaptisé Zhongdian avec son monastère “Little Potala” en Shangri-la, et dans le même but touristique, les autorités chinoises ont renommé l’un de ces piliers de grès quartzeux, de Colonne méridionale du ciel à “Montagne Avatar Hallelujah”. Ceci a également été fait sans la confirmation ni de James Cameron, le réalisateur, et ses concepteurs de production, ni de James Hilton, l’auteur du roman Lost Horizon de 1933 qui décrivait un paradis terrestre avec une lamaserie dans l’Himalaya.

Yuanyang, Yunnan, China, November 2017.

The last unforgettable scenery was just before entering Laos, the famous rice terraces (titian) of Yuanyang, in the south of that same province of Yunnan. There were hundreds if not thousands of them, along steep hills dotted with villages and small towns. Hani tribe women with their blue headdress and men were working in the mud, preparing the terraces, clearing the water canals, consolidating the embankments.

Le dernier paysage inoubliable était juste avant d’entrer au Laos, les fameuses rizières en terrasses de Yuanyang, au sud de cette même province du Yunnan. Il y en avait des centaines sinon des milliers, le long de collines escarpées, parsemées de villages et bourgades. Des femmes de la tribu Hani avec leur coiffe bleue et des hommes travaillaient dans la boue, préparaient les terrasses, nettoyaient les canaux d’eau, consolidaient les talus.

Yuanyang, Yunnan, China, November 2017. Hani tribe woman. Femme de la tribu Hani
Yuanyang, Yunnan, China, November 2017.

On the last morning we were disappointed as it was totally foggy, yet, within an hour it slightly opened and made for very artistic shots. It described what Greek writer and former minister for culture Nikos Kazantzakis (the author of Zorba !) had felt during his 1935 visit: “In China the rhythm is patient and deep; it does not hurry: it acts as immortal. It knows that fast, nervous movements are ephemeral and do not match the seriousness and the eternity of the Earth”.

Le dernier matin, nous étions déçus car le temps était totalement brumeux, mais en moins d’une heure, le ciel s’est légèrement dégagé et a permis des prises de vue très artistiques. Cela décrivait ce que l’écrivain grec et ancien ministre de la culture Nikos Kazantzakis (l’auteur de Zorba!) avait ressenti lors de sa visite en 1935: «En Chine, le rythme est patient et profond; il ne se presse pas: il agit comme immortel. Il sait que les mouvements nerveux rapides sont éphémères et ne correspondent pas au sérieux et à l’éternité de la Terre ».

Beautiful Villages Of China. Magnifiques villages de Chine.

Hongcun, Anhui, China, October 2017. A small pond in the middle of this traditional town of 140 Ming (1368-1644) and Qing (1644-1911) houses makes all the difference. Un étang au milieu de cette bourgade traditionnelle de 140 résidences de l’époque Ming (1368-1644) et Qing (1644-1911) lui donne un charme incomparable.
Xidi, Anhui , China, October 2017. One of Anhui province’s numerous traditional villages. Un des nombreux villages traditionnels de la province d’Anhui.
Xiao Likeng, Jiangxi , China, October 2017. Old puppet theater. Ancien théâtre de marionnettes.
Shaxi, Yunnan, China, October 2017. Gate to this traditional village with a busy market. Une des entrées de ce village tradtionnel avec un marché ouvert très actif.